select titre_fr,texte_fr from tbl_nouvelles WHERE news_id = 21

Mythe ou réalité : Une licence d’Industrie Canada procure une « fréquence privée »

Par Normand Martel, Technicien senior, Orizon Mobile

 

Malheureusement, ceci est impossible. Le spectre radio est une ressource naturelle limitée et personne ne peut posséder une fréquence entièrement dédiée. Industrie-Canada essaiera d'allouer des fréquences à des clients géographiquement éloignés les uns des autres, mais ceci ne garantit pas que vous n'entendrez jamais de brouillage. Les licences de spectre, c’est un peu comme un permis d’utiliser une voie particulière de l’autoroute. Nous ne sommes jamais vraiment seuls.

 

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte. Des phénomènes naturels tels que les inversions de couches thermiques dans l'atmosphère peuvent « transporter » les ondes sur des distances de plusieurs centaines, voire des milliers de kilomètres feront que vous pourrez soudainement entendre d'autres usagers sur votre fréquence. Des usagers mobiles en dehors de leur zone géographique habituelle ou des usagers illégaux (pirates) peuvent aussi brouiller vos communications. Enfin, rien n'empêche l'écoute de vos communications par des récepteurs à balayage. Vous devrez donc faire attention à ne pas divulguer d'informations personnelles sur les ondes.

 

Une solution? Il existe des brouilleurs de voix qui peuvent aider, mais la meilleure solution réside dans la radio numérique. Non seulement, ces équipements sont plus difficiles à écouter avec un « scanner », mais aussi, ils offrent une solution de cryptages intégrée. Motorola en particulier, avec sa série MotoTRBO offre la possibilité de crypter vos communications avec une clef cryptographique ce qui rend l'écoute non désirée nettement plus difficile. À noter cependant que la cryptographie, bien qu’elle rende l'écoute non désirée plus difficile, n'assure pas une transmission sans brouillage. N'oubliez pas que le spectre radio est une ressource partagée.